Fiction/Essai

87’m/Couleur/2016

Compétition Premier FidMarseille 2016

Au Mexique, des flammes dans le ciel. Des présages de malheur annoncent l’arrivée prochaine des Espagnols. Nous voici pourtant à Marseille d’où nous ne repartirons plus: un jeune homme fait la rencontre du Codex Florentinus, récit de l’arrivée des Espagnols du point de vue des Aztèques vaincus. Le premier film de Nathalie Hugues et Nicola Bergamaschi refait la traversée vers le Mexique à travers les visions crépitantes de celui qui deviendra point de passage entre deux lieux, deux époques. Par la transe, il s’évade d’un repas ou d’une sortie au bar pour devenir l’animal de la forêt, celui qui épie les hommes. Dans la collaboration des deux réalisateurs, issus de formation différentes, chaque scène est formulée comme une attaque contre la structure générale du film. Celle-ci se penche puis se relève, infaillible comme le Quetzalcoatl dont on prédit l’apparition. Et, quand la lumière écrase tout, lorsque les calanques marseillaises deviennent une montagne aztèque, alors apparaît dans la nuit un musée mêlé à la jungle, où l’homme erre nu face aux figures anciennes. Ce qui arriva l’année 13 Lapin avance en sillon libre, déracinant et emportant sur son passage tous les mythes de la terre : ceux du colonialisme, ceux de la guerre aussi. HD et Mini DV rejouent le jeu d’une coexistence et d’une découverte sensorielle du monde. Car si la rencontre se fait, qui dit que celui doté de visions y sera véritablement préparé ? (VP).

 

Infos/liens